Qu’est-ce que les Sciences Économiques et Sociales?

Une matière majeure

Les Sciences Économiques et Sociales (SES) regroupent au lycée sous une seule matière plusieurs Sciences qui permettent de mieux comprendre la société dans laquelle nous vivons. Il s’agit de l’économie, de la sociologie, de science politique, et on peut aussi évoquer des connaissances liées à l’anthropologie ou ethnologie.
Après le lycée, il n’existe plus d’équivalent à la matière SES, sauf dans les filières très sélectives comme les Classes préparatoire économiques et commerciales, on dit encore prépa HEC, où les étudiants de la série ES suivent un enseignement  d’Analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines.

 

Quelques définitions

. Sciences Économiques : A l’origine le mot « économie » provient de οἶκος , oikos qui signifie maison et νόμος , nomos règles. C’est donc l’administration de la maison et donc d’une façon plus large d’un pays. Aujourd’hui, on retient que la Science Economique, c’est l’étude de la production, du partage des richesses, des échanges et de la consommation

 

                                       Le saviez-vous?

             L’histoire des Sciences Économiques et Sociales

Les SES sont nées en 1966. C’est la matière principale de la nouvelle filière B qui vient s’immiscer entre l’ancienne voie royale, la série littéraire, qui permet de faire ses humanités, et la filière du monde moderne et rationnel, la série scientifique. Cette nouvelle matière doit permettre à l’époque d’initier les élèves à la compréhension économique et sociale du monde contemporain puis de poursuivre en première et terminale B (en 1993 la série B devient la série ES) pour ceux qui sont intéressés. Et on insuffle un peu de l’esprit de l’époque. Il s’agit non pas de faire des têtes bien pleines mais de faire des têtes bien faites, avec un esprit critique. Même la méthode se veut à l’époque un peu révolutionnaire. Il ne s’agit pas de faire un cours magistral mais de partir des connaissances des élèves.On fait de la méthode inductive! Aujourd’hui les méthodes se sont diversifiées mais l’esprit est resté le même. Et ça marche!  Après une forte explosion des effectifs dans les années soixante-dix, le rythme de croissance des élèves dans la série B, puis ES, se maintient. Aujourd’hui avec 23% des élèves de l’enseignement général et technologique, la filière ES se classe en deuxième position après les 38% d’élèves en série S (chiffre de 2015). Mais la filière est vouée à disparaître et la matière devient une majeure! C’est la moindre des choses après un tel parcours historique!

 

. Les Sciences Sociales. Cela regroupe toutes les sciences qui analysent les comportements, les relations des individus dans un groupe. Ainsi, au sens large les sciences sociales englobent, outre l’économie, la démographie, le droit, la géographie, l’histoire, la science politique, la sociologie, ou encore l’anthropologie et l’ethnologie.

. La sociologie : la science des phénomènes sociaux c’est à dire des faits observables dans la société et que l’on peut analyser. C’est aussi l’étude des comportements des individus et des motivations de leurs actions.

. Les sciences politiques : C’est l’étude de l’organisation du pouvoir, des institutions mais aussi du comportement des individus dans l’espace politique. On répond à des questions comme : le vote est-il lié à notre milieu culturel ? Pourquoi l’abstention aux élections augmente ? Le mode de scrutin modifie-t-il les résultats des élections ? A quoi servent les partis ?

. La démographie : C’est le calcule et l’analyse de la mesure de la population d’une société. On y retrouve les concepts que tu connais bien : espérance de vie, taux de natalité et taux de fécondité (tu fais la différence?), mais encore transition démographique ou seuil de remplacement.

. L’ethnologie et anthropologie : C’est l’étude des sociétés. Cela regroupe une multitude d’aspects, par exemple, les façons de vivre, de manger, de dormir, de travailler et donc de répartir le travail, les traditions, les coutumes, les croyances, les cérémonies, le pouvoir et le partage du pouvoir, …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *