Programme de l’économie approfondie

Introduction

    Partons de la présentation officielle! ‘Cet enseignement doit permettre… l’étude de quelques grands enjeux contemporains qui correspondent à des mutations structurelles de l’économie mondiale’ . On nous propose alors en thème 3 l’analyse des crises économique, un phénomène de court terme puis avec le deuxième thème, on analyse la façon dont les entreprises tentent de mettre en place un pouvoir de marché et comment l’État tente de réguler ce phénomène. On est sur un phénomène de plus longue période. Enfin avec le premier thème, on traite un thème de très longue période, puisque le lien économie et démographie nous amène à mieux saisir les conséquences liées à la structure démographique de la société.
    Concernant la méthode, on nous rappelle que, ‘cet enseignement suppose l’apprentissage des savoir-faire nécessaires à un travail sur les documents et les données empiriques disponibles’. Ainsi on retrouve les même exigences que pour l’enseignement de SES : savoir lire et interpréter sur des graphiques divers (d’hiver 🙂 ) des pourcentages, indices, coefficients multiplicateurs, des moyennes et médianes, des données en valeur ou en volume, des taux de croissance annuel moyen, mais aussi les propensions moyennes et marginales à consommer et épargner ou encore les élasticités.
 

Les trois thèmes du programme

Ils sont découpés chacun en deux sous-thèmes.

Thème 1 : Économie et démographie

1.1 : Comment la dynamique démographique influe-t-elle sur la croissance économique ?

1.2 : Quel est l’impact des variables économiques et démographiques sur le financement de la protection sociale ?

Thème 2 : Stratégies d’entreprises et politique de concurrence dans une économie globalisée

2.1 : Dans quelles circonstances les entreprises peuvent-elles exercer un pouvoir de marché ?

2.2 : Quel est le rôle de la politique de la concurrence ?

Thème 3 : Instabilité financière et régulation

3.1 : Qu’est-ce que la globalisation financière ?

3.2 : Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?

L’épreuve du baccalauréat

« Nature de l’épreuve : épreuve écrite
La durée de l’épreuve est d’une heure, coefficient 2.
Objectifs de l’épreuve : compétences et connaissances évaluées
Il est demandé au candidat de répondre à la question posée par le sujet :
– en construisant une argumentation ;
– en exploitant le ou les documents du dossier ;
– en faisant appel à ses connaissances personnelles.
II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l’expression et du soin apporté à la présentation.
Les « objectifs de l’épreuve » figureront en introduction de chacun des sujets distribués aux candidats.
Structure de l’épreuve
Les candidats ayant suivi l’enseignement de spécialité d’économie approfondie ou de sciences sociales et politiques disposent d’une heure supplémentaire pour traiter, au choix, l’un des deux sujets qui leur sont proposés.
Chaque sujet comporte une question générale, prenant appui sur un ou deux documents, dont l’énoncé invite le candidat à conduire une argumentation, à mettre en ordre des informations pertinentes issues du dossier documentaire et de ses connaissances personnelles. Dans le cas où le sujet ne comporte qu’un seul document, il s’agit obligatoirement d’un texte (2 500 signes au maximum) ; dans le cas où il comporte deux documents, ils sont de nature différente (texte de 1 300 signes au maximum ; document statistique de 65 données chiffrées au maximum). » B.O du 6 octobre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.