La problématique pour la dissertation de SES

Trouver la fameuse problématique d’un sujet!

Le mot ‘problématique’ peut donner la chair de poule à certains, tellement on a peur de se tromper et donc de passer à côté de l’élément central du sujet de dissertation. En premier lieu, il faut savoir que les nombreux conseils des professeurs de philosophie ou de français, doivent trouver un  écho en Sciences Économiques et Sociales. La technique est la même. Il s’agit avant tout de comprendre qu’elle est le problème sous-jacent à la question du sujet. Au fond, quel est le véritable enjeu de la question?

 

Comment faire?

Inévitablement, il faudra en premier lieu réunir en quelques minutes, toutes les idées liées au sujet. Ce brain-storming te permettra de faire le tour de la question et de prendre le recul nécessaire. Donc dès les premières minutes cela va coincer pour ceux qui ne maîtrisent pas vraiment leur cours! Ensuite, tu peux jeter un premier regard sur les documents pour vérifier que tu n’as pas oublié un élément important et que les documents apporteront effectivement des données à tes premières idées. A partir de là, on peut simultanément faire l’ébauche du plan et noter la question centrale qui s’en dégage. Quelques astuces pour ne pas se planter:

– Il faudra t’efforcer de reprendre le(s) concept(s) essentiel du sujet, dans la question que tu poses. Cela va t’obliger à rester dans les limites du thème sous-jacent. Par exemple, dans le sujet traité ci-dessous ‘Comment les salaires sont-ils déterminés?’, le mot salaire devra figurer dans la problématique.

– Une petite astuce: lorsque tu auras trouver les deux, voire trois parties de ton développement, tu peux alors noter la question qui introduirait ces parties. C’est une manière efficace de poser une question qui annonce un plan logique. Cela peut t’aider à formuler la question centrale que tu vas retenir.

 

Exemple

Comment les salaires sont-ils déterminés? (Sujet de remplacement Antilles-Guyane 2016)

En réunissant rapidement les quelques éléments du cours, on note que le salaire peut dépendre du marché du travail comme l’annonce les néoclassiques, plus spécifiquement il est relié à la productivité du travailleur. Pour autant, on se rappelle que les institutions jouent un rôle clé. Il suffit de penser au SMIC, où à toutes les règles qui encadrent les heures supplémentaires par exemple. Et au delà de l’intervention des pouvoirs publics, les partenaires sociaux ont également un rôle clé. Pendant les Conventions Collectives, ils déterminent les règles dont dépendra le salaire final de chaque travailleur de la branche d’activité concernée.

On peut alors formuler la question suivante: Les salaires ne sont-ils déterminées que par le marché du travail?

Se faisant on annonce un plan implicite:

  1. Des salaires dépendant des lois du marché

    → le salaire: un prix d’équilibre répondant à l’offre et demande

    → le salaire est lié à la productivité du travail: vision Néoclassique

    → la demande qualifiée pour échapper à la concurrence

  2. mais aussi de règles institutionnelles

    → la segmentation du marché (des fonctionnaires, des CDI protégé, des CDD et aussi des contrats précaires)

    → le SMIC

    → des Conventions Collectives

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *