Les unités de consommation, à quoi ça sert en économie?

Comment comparer les niveaux de richesse dans un pays? Il faut bien sûr comparer les pouvoirs d’achat entre les ménages, mais cela dépend aussi du nombre de personne qui compose le ménage. Si mes parents gagnent ensemble 4000 euros et que je suis l’enfant unique, je vais avoir un plus grand pouvoir d’achat relatif que si le ménage est composé de 4 enfants. Comment prendre en compte la structure des ménages pour pouvoir comparer les niveaux de richesse. C’est l’objectif des unités de consommation (UC)

Pour en parler, il faut avant tout se référer à la définition de l’INSEE :  ‘système de pondération attribuant un coefficient à chaque membre du ménage et permettant de comparer les niveaux de vie de ménages de tailles ou de compositions différentes.’ Jusque là tout va bien 🙂 . Mais pour que la mesure soit pertinente, il faut savoir que les dépenses que l’on fait tout seul, achat d’une voiture, abonnement à Internet, … sont partagées lorsqu’on est plusieurs dans le ménage. On doit donc attribuer une correction pour chaque individu en plus du ménage. L’INSEE utilise l’échelle de l’OCDE, la plus utilisée dans le monde et qui considère la chose suivante

1 personne = 1 Unité de Consommation (UC). une autre personne de plus de 14 ans = 0,5 UC et les enfants de moins de 14 ans = 0,3 UC
 
Prenons un exemple. On considère en 2018 un couple avec 2 enfants de moins de 14 ans, et seulement une personne qui perçoit le SMIC – en salaire réel – à temps complet. Ainsi la somme de 1188 € en salaire net doit être partagée entre 2 adultes et 2 enfants cela correspond ainsi à 1+0,5+0,3+0,3= 2,1 UC . Donc 1188 / 2,1 = 566 € en arrondissant. Or en 2018 le seuil de pauvreté s’établit à 1015€. Ainsi nos 4 personnes sont considérées comme pauvres.
Faisons le raisonnement dans l’autre sens : si je vis dans un ménage composé d’un couple avec deux enfants de moins de 14 ans et si les calculs de l’INSEE établissent que le revenu moyen dans ce ménage est de 566 € par unité de consommation, alors cela signifie que le ménage, en 2018, à un pouvoir d’achat de 1188 euros partagé entre tous les membres du ménage.
 
Est-ce que c’est clair? Pour terminer je te propose d’analyser le document ci-dessous
                   Effets de la redistribution sur les revenus en euros des ménages

Revenus moyens par unité de consommation(1) par quantile(2)

Ensemble de la population

 

Q1

Q2

Q3

Q4

Q5

 

Revenu avant redistribution (A)

7 400

15 489

21 191

28 243

53 582

25 181

Revenu disponible (après redistribution) (B)

11 293

15 649

19 792

24 933

43 561

23 045

Taux de redistribution (B-A)/A en %

52,6

1,0

-6,6

-11,7

-18,7

-8,5

Champ : personnes vivant en France métropolitaine dans un ménage dont le revenu est positif ou nul et dont la personne de référence n’est pas étudiante.                                                                            Source : INSEE, 2011.

(1) Revenu moyen par unité de consommation : revenu moyen qui tient compte de la composition des ménages.

(2) L’ensemble des ménages a été réparti dans cinq catégories de taille égale (20% des ménages) ordonnées selon le revenu. Q1 :20% des plus modestes. Q5 : 20% des plus riches.

 

Posons nous, comme d’habitude les mêmes questions :

1) que veut dire le chiffre souligné 7400 ?

2) Qu’apprend-t-on avec ce tableau statistique?

 

Tu as bien réfléchi? Alors vérifie avec la correction ci-dessous

1) D’après l’INSEE, en 2011, parmi les ménages faisant parti des 20% les moins favorisés, le revenu avant distribution équivaut en moyenne à 7400 € annuel par unité de consommation.

2) Ce tableau statistique (qui au passage nécessite beaucoup d’heures de travail pour arriver à livrer de telles informations) nous montre que la redistribution des revenus opérée par les pouvoirs publics, grâce aux impôts et cotisations sociales et versement des prestations sociales, permet de corriger les inégalités de revenus. Ainsi le revenu moyen par unité de consommation a augmenté de 52,6% , pour les 20% des ménages les plus modestes, et les personnes faisant parties des 20% des ménages les plus favorisés ont vu leurs revenus moyens se réduire de 18,7%.

 

 

Si tu as aimé cet article, tu peux mettre un commentaire ci-dessous. Si tu veux recevoir un article insolite de SES tous les mois, alors abonne-toi à notre newsletter (c’est gratuit bien sûr) sur alloprofses. Enfin si tu recherches un tuteur en SES, pour améliorer tes résultats, prends contact avec moi.

 

MAJ février 2020                                                                                                               @ Philippe Herry

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.