Montrez que le cycle de vie peut avoir des effets sur la croissance économique

Je te propose ci-dessous le sujet d’Économie Approfondie de Polynésie 2017 et ensuite un plan possible

1) Sujet

Montrez que le cycle de vie peut avoir des effets sur la croissance économique.

DOCUMENT

Selon la théorie du cycle de vie, l’épargne peut être vue comme un moyen de lisser la consommation malgré des revenus qui fluctuent au cours de la vie. Dans cette perspective, les ménages en milieu de vie active épargnent relativement plus qu’en tout début (où les revenus sont moins élevés) et après le passage à la retraite qui se traduit par une baisse de revenu. Dans la version la plus simple de la théorie du cycle de vie, les retraités utiliseraient leur épargne pour faire face à la baisse de leurs revenus. Une version ultérieure plus élaborée ne prévoit pas nécessairement de désépargne, car le patrimoine accumulé peut avoir pour objet, non seulement de lisser les revenus après la retraite, mais aussi de transmettre un patrimoine à ses descendants.

Les résultats empiriques sont globalement conformes à ce modèle théorique. Ainsi, le taux d’épargne médian est bien plus élevé pour les ménages dont la personne de référence a entre 30 et 59 ans (entre 14 et 19 % selon les tranches d’âge) que pour les plus jeunes (3 % pour les ménages dont la personne de référence a moins de 30 ans) ou les plus âgés. Les ménages les plus âgés continuent en effet majoritairement à accumuler du patrimoine, mais à un rythme ralenti : le taux d’épargne médian chez les plus de 70 ans qui vivent en ménage ordinaire est de 8 %. La baisse du taux d’épargne chez les plus âgés est toutefois moins marquée parmi les hauts revenus : parmi les ménages de 70 ans ou plus, les 25 % des ménages qui épargnent le plus, ont un taux d’épargne inférieur de seulement 6 points par rapport à leurs homologues de 50 à 59 ans.

Source : « Qui épargne ? Qui désépargne ? », Bertrand GARBINTI et Pierre LAMARCHE,

Les revenus et le patrimoine des ménages, INSEE, 2014.

2) Un plan possible

Le cycle de vie est une théorie formulée dans les années cinquante par l’économiste Franco Modigliani, selon laquelle le comportement d’épargne dépend de l’âge de l’individu. L’individu chercher à lisser sa consommation tout au long de sa vie malgré des revenus qui fluctuent. Ce comportement d’épargne observé sous un angle microéconomique a-t-il des répercussions macroéconomique sur la croissance économique?

Nous présenterons dans une première partie les liens théoriques entre le cycle de vie et la croissance économique. Dans une deuxième partie, nous mettrons en avant les liens empiriques observés qui peuvent avoir une incidence sur la croissance économique

I. La théorie du cycle de vie et les effets attendus sur la croissance économique

A Une corrélation entre l’âge et le comportement d’épargne …

-> des jeunes inactifs sans revenus et patrimoines qui ont un comportement de désépargne

-> des actifs qui ont un taux d’épargne plus élevé

-> des retraités qui ont accumulé un patrimoine pendant l’activité et qui peuvent désépargner

B. … qui a des répercussions sur l’investissement et la croissance

-> l’épargne est corrélée à l’investissement en économie. Donc un pays qui a une population plus jeune en âge de travailler est susceptible de connaître des niveaux d’investissement et de croissance économique plus important

-> un pays vieillissant, peut avoir une population épargnant moins, ce qui se traduit par un investissement moins dynamique et une croissance plus molle.

II. Des effets observés du comportement d’épargne sur la croissance économique

A. Une population vieillissante qui nourrit moins l’investissement moteur de la croissance

-> des résultats empiriques conforment à ce modèle

-> une accumulation du patrimoine qui nourrit la croissance

B. Les effets du cycle de vie sont toutefois à relativiser

-> les comportements de désépargne à la retraite ne sont pas systématiques

-> un effet richesse peut venir compenser l’effet âge et agir positivement sur la croissance. Ainsi les retraités plus aisés continuent à avoir un taux d’épargne marqué

 

Les effets théoriques du cycle de vie sur la croissance sont connus. Le comportement d’épargne est lié à l’âge et impacte donc la croissance économique. Ce modèle théorique s’observe dans la réalité mais avec des liens nuancés sur la croissance économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.