Modèle simple de marché, prix d’équilibre et effets des taxes

Quel est le point commun entre le prix d’un billet d’avion Nantes-Agadir, les fruits achetés au marché, le taux de change d’une livre sterling-euro ou encore le salaire d’un serveur à Paris?

Nous avons ici des marchés complètement différents. Marché des biens – avion et fruits- marché de la monnaie -la livre sterling- et marché du travail – le salaire du serveur à Paris-, et pourtant nous pouvons appliquer un même modèle simple de marché qui permet d’établir un prix d’équilibre en fonction de l’offre et de la demande.

Tu l’as compris, le but de thème est de comprendre comment fonctionne le modèle simple du marché, puis ensuite de pouvoir appliquer différents raisonnements en repérant les effets par exemple des taxes ou des subventions sur les prix et les quantités vendus.

 

I. Le marché concurrentiel

Une animation pour comprendre les courbes d’offre et de demande

Un marché concurrentiel se caractérise par le fait qu’il existe beaucoup d’offreurs et beaucoup de demandeurs. On parle d’atomicité du marché

Avançons pas à pas. Tout d’abord, allons voir du côté de la demande du produit, comme une baguette, une télévision standart, une paire de chaussette grand-public, des assiettes simples, … toute sorte de produits courants, quasi identique quel que soit le producteur – en terme économique on dit que les produits sont homogènes – et qui sont proposés aux consommateurs, demandeurs.

Les déterminants de la demande sont multiples : les goûts du consommateur, la qualité du produit, le choix entre différents produits similaires,…  mais souvent le déterminant essentiel est le prix du produit. C’est pourquoi le modèle simple en économie ne prend en compte que le déterminant prix et considère que les autres déterminants sont donnés – on dit encore en économie ceteris patibus ce qui signifie toute chose égale par ailleurs-.

Ainsi plus le prix du produit est bas et plus la quantité demandée à tendance à augmenter

PS : c’est une loi générale mais on voit bien que cela ne correspond pas aux produits de luxe par exemple, puisque la demande n’est pas forcément dépendante du prix.

Passons maintenant à l’offre de produits. Les déterminants de l’offre sont multiples : les coûts de la production, des anticipation de demande, les progrès réalisés  … mais souvent le déterminant essentiel est le prix du produit . Si le prix du produit est bas alors l’offre sera basse et augmentera avec l’augmentation du prix.

. le marché c’est la rencontre entre l’offre et la demande et il permet d’atteindre le prix d’équilibre.

Par tâtonnement la rencontre entre l’offre et la demande va permettre d’atteindre le prix d’équilibre sur le marché.

Je te rappelle que ces courbes représentent les offres et demandes au niveau global, c’est à dire pour l’ensemble du marché de la baguette ou de la télévision standard ou …. de tout produit simple, homogène. En économie on parle d’offre agrégée et de demande agrégée .

II. Les effets des taxes et des subventions

Un exercice tout simple avec les subventions puis avec les taxes permet de comprendre comment cela affecte les prix et les quantités de produits offerts et demandés.

On se rend compte alors que les taxes mécaniquement augmentent le prix des produits et donc réduisent mécaniquement la demande

Inversement, des subventions versées par l’État aux demandeurs, augmentent la demande mais mécaniquement cela induit aussi des hausses de quantité mais aussi de prix . Par exemple, si l’État octroie des allocations logement ce qui est une mesure sociale permettant notamment aux ménages moins favorisés de pouvoir être locataire, cela a aussi des effets pervers. L’augmentation de la demande induit l’augmentation des prix du logement. Pour aller plus loin dans le raisonnement, on peut alors se demander si la subvention profite plus aux locataires qu’aux propriétaires. C’est ce qu’on appelle l’incidence fiscale. On se rend compte ainsi, que par un effet pervers, sur certains marchés peu concurrencés, les subventions octroyés par l’État aux consommateurs bénéficient finalement aux producteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.