Les Banques Centrales interviennent dans le processus de création monétaire

Je vous propose ci-dessous un Raisonnement sur Dossier Documentaire de première, accompagné d’une correction partielle

 

Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire

Il est demandé au candidat de traiter le sujet :

  • ­en développant un raisonnement ;

  • ­en exploitant les documents du dossier ;

  • ­en faisant appel à ses connaissances personnelles ;

  • ­en composant une introduction, un développement, une conclusion.

II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l’expression et du soin apporté à la présentation.

A l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez comment les Banques Centrales interviennent dans le processus de création monétaire

Document 1 “Lors de crise de 2008, les Banques Centrales ont voulu éviter qu’une crise de défiance généralisée ne conduise à l’effondrement du système bancaire. En effet, ne sachant pas quelles institutions détenaient des actifs dérivés des crédits subprimes, les banques commerciales refusaient de prêter de l’argent sur le marché interbancaire. (…) L’assèchement du marché interbancaire aurait conduit à l’arrêt de la distribution de crédits aux clients. (…) aurait provoqué la disparition de certaines banques et aurait pu déboucher sur un phénomène de faillite en chaîne. Les Banques Centrales ont injecté des liquidités sur le marché interbancaire.

Marc Montoussé. La Bourse et les marchés financiers, Bréal, 2012 www.editions-breal.fr

Document 2

Document 3

Source: www.les-crises.fr

 

Proposition de corrigé

Les Banques Commerciales ou Banques de second rang, sont à l’origine de la création monétaire. En effet lorsqu’un agent économique a besoin d’un crédit pour consommer ou investir, une banque peut créer de la monnaie scripturale à cet effet. Ce processus de création monétaire doit être régulé car la création monétaire ne peut pas être illimitée sous peine d’avoir une monnaie avec une valeur quasi nulle. Une des missions des Banques Centrales, ou Banques de premier rang, comme la Banque Centrale Européenne ou encore la Réserve Fédérale ou FED aux États-Unis, est justement de réguler cette création monétaire.

Comment les Banques Centrales contrôlent ce processus de création monétaire?

Nous allons approfondir les liens ténus qui lient les Banques de second rang aux Banques centrales. Nous verrons ainsi que le lien peut être direct via le contrôle des institutions financières ou indirect par intervention sur le marché monétaire à l’aide des taux d’intérêt directeurs.

  1. Le contrôle traditionnel direct de la création monétaire

    -> Les Banques de second rang sont limitées dans la création monétaire, car une partie des créances accordées peuvent être monétisées en monnaie fiduciaire, gérées par la Banque Centrale

    → Les Banques Commerciales doivent déposer un pourcentage des crédits accordés à leurs client sur un compte de la Banque Centrale. Le coût de ces Réserves Obligatoires peut être plus ou moins élevé et limite ainsi la création monétaire (illustration avec le document 2)

Transition: aujourd’hui les Banques commerciales peuvent échapper à la Banque Centrale en échangeant de la monnaie sur le marché monétaire. Mais…

  1. La Banque Centrale contrôle en partie le marché monétaire

→ La Banque Centrale est prêteuse en dernier ressort sur le marché interbancaire (illustration avec le document 1)

→ Grâce aux taux d’intérêt directeurs la Banque Centrale contrôle en partie le marché. Rappel: pour facilité la création monétaire par les Banques commerciales, les Banques Centrales abaissent le taux d’intérêt (en cas de crise notamment) et inversement. (illustration avec le document 3)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *