Internationalisation des entreprises: la recherche de compétitivité

 Le sujet Polynésie 2015  est suivi d’une proposition de plan

Raisonnement s’appuyant sur un Dossier Documentaire

À l’aide des documents et de vos connaissances, vous montrerez que la recherche de compétitivité permet d’expliquer les stratégies d’internationalisation des entreprises.

DOCUMENT 1

Importance de différents facteurs sur la décision de développer des activités de production à l’étranger suivant la taille des entreprises.

Champ : entreprises industrielles de 20 salariés ou plus qui ont développé ou envisagent de développer des activités de production à l’étranger. Le développement d’activités à l’étranger recouvre la création de nouvelles activités et le déplacement d’activités auparavant réalisées en France.

Source : « Mondialisation et compétitivité des entreprises françaises, l’opinion des chefs d’entreprise de l’industrie », INSEE Première, mai 2008.

DOCUMENT 2

Le comportement stratégique des firmes sur les marchés mondiaux ne se limite toutefois pas à choisir entre exporter ou servir les marchés étrangers en y implantant une filiale. Elles peuvent aussi exploiter la diversité des avantages comparatifs pour gagner en compétitivité. […] Alors qu’un investissement horizontal conduit à une simple réplication de la firme, c’est-à-dire à produire le même bien dans plusieurs pays, un investissement vertical vise à fragmenter le processus de production. La firme multinationale va scinder sa chaîne de valeur(1) en différentes activités et localiser chaque fonction de l’entreprise dans le pays offrant les meilleures conditions de production.

Source : « Le rôle des firmes multinationales dans le commerce international », Matthieu CROZET, Pamina KOENING, Cahiers français, avril 2005.

  1. Chaîne de valeur : ensemble des étapes du processus de production.

DOCUMENT 3

Part des régions dans les flux d’IDE(1) mondiaux
en pourcentage et en milliards d’euros (Md€)

 

Entrées d’IDE

Sorties d’IDE

Année

Région

2010

2011

2012

2010

2011

2012

Pays développés

49,4 %

696 Md€

49,7%

820 Md€

41,5%

561 Md €

68,4%

1030 Md€

70,5%

1183 Md€

65,4%

909 Md€

Pays en développement

45,2%

637 Md€

44,5%

735 Md€

52,0%

703 Md€

27,5%

413 Md€

25,2%

422 Md€

30,6%

426 Md€

Pays en transition (2)

5,3%

75 Md€

5,8%

96 Md€

6,5%

87 Md€

4,1%

62 Md€

4,3%

73 Md€

4,0%

55 Md€

Monde

100%

1409 Md€

100%

1652 Md€

100%

1351 Md€

100%

1505 Md€

100%

1678 Md€

100%

1391 Md€

Source : CNUCED, 2013.

(1) IDE : les investissements directs à l’étranger sont des mouvements internationaux de capitaux réalisés en vue de créer, de développer oumaintenir une filiale à l’étranger et/ou d’exercer le contrôle sur la gestion d’une entreprise étrangère. Il y a entrée d’IDE lorsqu’un pays reçoit des investissements provenant d’agents économiques étrangers. À l’inverse, il y a sortie d’IDE lorsqu’un agent économique utilise ses capitaux pour investir à l’extérieur du pays dans lequel il réside.

(2) Pays en transition : pays anciennement à économie planifiée et aujourd’hui à économie de marché (exemples : la Russie, la Pologne).

 

 

Proposition de plan

Les Firmes Multinationales sont les acteurs économiques qui, indiscutablement, ont le plus prospéré grâce à la mondialisation. Au delà des FMN, l’ensemble des entreprises, des PME aux grandes entreprises, ont pu mettre en place des stratégies d’internationalisation en recherchant des gains de compétitivité c’est à dire la capacité d’augmenter la part de marché face à la concurrence. On distingue traditionnellement deux types de compétitivité, la compétitivité-prix lorsque l’entreprise propose sur le marché des produits à des prix inférieurs aux concurrents et la compétitivité hors-prix lorsque l’entreprise recherche d’autres stratégies que le prix le plus bas.

   Quelles est alors le type de compétitivité le plus souvent recherché par les entreprises?

     De nombreuses entreprises sont à la recherche de compétivité-prix. Pour autant, la recherche de compétitivité hors-prix explique également une part importante des stratégies d’internationalisation.

 

I. Des entreprises à la recherche de compétitivité-prix

    A. En réduisant les coûts de la main d’œuvre

         . grâce à des salaires plus faible (Cf. doc.1)

         . grâce à des règlements plus souples réduisant le coût de la protection sociale     (au détriment des travailleurs et des citoyens)

   B. En réduisant les autres coûts

       . réduire les taxes douanières en se rapprochant des clients ou des matières premières (Cf doc. 1)

          . réduire les coûts fiscaux (notion de dumping fiscal et de paradis fiscaux)

Transition avec le document 2 ‘Elles peuvent aussi exploiter la diversité des avantages comparatifs pour gagner en compétitivité.’

II. Des entreprises à la recherche de compétitivité hors-prix

     A. A la recherche de l’avantage qualité

         . constat sur la part importante des flux d’entrée d’IDE vers les Pays Développés (Cf. doc. 3)

        . se rapprocher des nouvelles technologies et de travailleurs qualifiés

   B. Une meilleure compétitivité hors-prix en se rapprochant du client (Cf doc. 1)

       . mieux connaître les désirs des clients consommateurs

       . proposer un service après-vente

 

Conclusion: on a pu montrer que les stratégies d’internationalisation guidées par la recherche de compétitivité prix, incitent les entreprises à s’implanter dans les pays où les coûts de la main d’œuvre et les coûts financiers sont moindres. Si de plus les réglementations sont plus souples, au détriment souvent des travailleurs, alors cela représente un avantage incontestable pour l’entreprise. D’autres entreprises appliquent des stratégies d’internationalisation différentes, puisqu’elles sont à la recherche d’une compétitivité hors-prix. Elles s’implantent plus massivement dans les Pays Développés à la recherche d’un capital humain élevé et de technologies nouvelles innovantes.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *