Des repères économiques

Lorsque l’on manipule 10, 100, … 1000 euros, je peux matérialiser la somme, mais lorsque je cite des chiffres plus importants, c’est plus difficile. Ainsi lorsqu’on me signale que le PIB de la France représente en 2018 un peu moins de 2300 milliards euros, qu’est-ce que cela signifie? Vous avez donc compris qu’en économie, comme bien d’autres sciences, il est nécessaire d’avoir des repères pour pouvoir appréhender une réalité qui peut très facilement dépasser notre imagination.  On peut adopter deux types de repères ; physiques et monétaires.

1) Des repères physiques en économie

Par exemple une voiture moyenne pèse environ 1 tonne donc je peux comprendre ce que pèse un camion chargé de 32 tonnes, … 32 voitures moyennes. D’autre part, il y a les repères en pourcentage. Dans l’exemple cité, cela devient: une voiture moyenne représente environ 3% du poids d’un camion en charge.

 

En économie de l’environnement, on nous présente beaucoup de chiffres qui illustrent l’impact de l’homme sur la nature. Nous sommes alors confrontés à la nécessité de mentaliser des chiffres qui peuvent paraître trop abstrait.

Par exemple, pour repérer l’impact de déforestation ou des hectares partis en fumée dans les incendies de forêts, nos professeurs d’école nous ont appris que 100 hectares équivaut à 1 km² . Très bien, mais encore! Il me semble plus explicite de savoir que 1000 hectares représentent 10 km², soit l’équivalent d’un carré de 3,16 km x 3,16 km environ. Donc 100 000 hectares cela fait 1000 km² donc environ un carré de 31, 6 km de côté.

Pour beaucoup de données, la seule possibilité d’estimer une grandeur ne peut se faire qu’en comparant les chiffres. Il en est souvent ainsi, par exemple, pour les niveaux de pollution. Ainsi, je peux savoir qu’en 2013, l’Allemagne a émis 9,4 tonnes métriques de CO2 par habitant (CDIAC) (1). . Mais pour une meilleure représentation je compare avec la France 5,7 t/hab, le Cap-Vert 0,72t/hab et les États-Unis 16,5t/hab! C’est clair, non!

 

2) Des repères monétaires en économie

Pour les chiffres importants il faut pouvoir faire des comparaisons sinon on est très vite perdu. Illustrations :

-> Combien coûte un hôpital ? Cela dépend bien sûr d’une multitude de paramètre, du nombre de lits, des services médicaux (bloc opératoire, IRM,scanner …). Globalement pour un hôpital moyen de 500 lits (un grand hôpital peut compter plus de 1500 lits), il faut compter au minimum 400 millions d’euros,  400M €, en 2018 (2)

-> Combien coûte un collège? Un lycée? Selon la grandeur et l’emplacement et donc le coût au m mais aussi l’infrastructure, le respect de la norme HQE ou pas, les équipements, le mobilier, les coûts vont varier de 1 à 6. A partir des dernières constructions réalisées en France, le coût total pour un collège peut avoisiner les 15 millions € et représenter jusqu’à 100 millions € pour un lycée (3).

-> Combien coûte un Airbus A 320? Le prix n’est qu’indicatif car selon la commande il y a de grandes tractations commerciales qui aboutissent à des remises pouvant atteindre jusqu’à 40% du prix catalogue. En moyenne il vaut en 2017, 100 M$. Le coût en euro est donc dépendant des taux
de change. En mars 2018 un Airbus vaut approximativement 81 M€ (4)

Franchissons un cap et passons aux milliards d’euros!

-> Le coût d’un aéroport? Le rapport est de 1 à 4 selon la capacité d’accueil de l’ aéroport, le nombre de pistes…  mais on peut estimer en moyenne le coût à un demi milliard d’euros. (5)

-> Combien coûte une centrale nucléaire? Comme tu le sais, il existe les coûts directs liés à la construction de la centrale nucléaire, mais un économiste ne s’arrêtera évidemment pas à cela puisqu’il prendra en considération le bien commun, ce qui nécessite aussi de chiffrer l’ensemble des externalités négatives supportées par la collectivité (la gestion des déchets pendant des milliers d’année, le démontage de la centrale,…). Le coût peut être alors bien plus élevé que celui annoncé. Mais pour avoir un ordre d’idée, on estime qu’une centrale de 1000 mégawatts coûte environ 2 milliards d’euros. Pour information, les centrales nucléaires françaises possèdent 2 ou 4 réacteurs, à l’exception de la plus grande centrale française, celle de Gravelines avec 6 réacteurs. (un réacteur c’est environ de l’électricité pour un million de personnes en utilisant 80 kilos d’uranium par jour) (6)

 

Si tu as aimé cet article, tu peux mettre un commentaire ci-dessous. Si tu veux recevoir un article insolite de SES tous les mois, alors abonne-toi à notre newsletter (c’est gratuit bien sûr) sur alloprofses. Enfin si tu recherches un tuteur en SES, pour améliorer tes résultats, prends contact avec moi.

MAJ décembre  2019                                                                                                                   @ Philippe Herry

 

Annexe :

(1) Une tonne de CO2 représente une piscine carré d’environ 8 mètre de côté. Pour chaque citoyen on prend en compte les rejets de CO2 directs, par exemple les transports en voitures, mais aussi indirects, par exemple la viande que l’on mange a nécessité des rejets de CO2 pour la produire, etc.

(2) pour chiffrer le coût j’ai pris différents exemples, notamment le coût de l’hôpital Pasteur à Nice, construit pour 2015 pur 435M €

(3) le coût du lycée de Carquefou près de Nantes, livré en 2017, représente approximativement 40M € pour une capacité à terme de 900 élèves

(4) On peut se référer au prix catalogue publié par Air Journal

(5) La polémique concernant le site de Notre Dame des Landes, pour construire un nouvel aéroport dans la région nantaise, a permis de faire le point sur les coûts. Ainsi, on estime à environ 1/2 milliard la construction de l’aéroport. Mais cela ne comptabilise pas véritablement les externalités négatives.

(6) Voir notamment  l’article de France.tvéducation qui explique les liens réacteurs-centrales puis l’article de l’OMPE permet de faire le point sur les coûts réels de l’énergie nucléaire . Enfin les centrales nucléaires françaises

2 réponses à Des repères économiques

  • Merci beaucoup pour ces précieuses informations!

  • C’est en effet un thème récurrent pour moi.
    En tant que citoyen, j’ai souvent du mal à comprendre la véritable étendue des informations que nous recevons tous les jours. Les reportages nous renseignent sur des données économiques incompréhensibles dans le domaine de l’économie familiale. La même chose arrive avec des espaces, des hectares, etc. Certes, je pense que toutes ces informations devraient être accompagnées de points de référence afin qu’elles puissent être comprises par la majorité de la société.
    Merci pour cet article qui m’encourage à pouvoir comprendre l’information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.