Questions type bac en première ES

Mobilisation de connaissances

En économie

(pour certaines questions une correction est proposée à la fin de l’article)

Les grandes questions que se posent les économistes

Comment mesure-t-on la production?

Le PIB est-il un bon indicateur de la richesse d’un pays? ( Voir corrigé 1 ci-dessous)

Comment distingue-t-on la répartition primaire des revenus et la répartition secondaire?

La production dans l’entreprise

Comment le producteur détermine-t-il son choix de production?

Qu’est-ce que la loi des rendements décroissants?

La coordination par le marché

Comment peut-on justifier la recherche de Concurrence Pure et Parfaite? (Voir corrigé 2 ci-dessous)

Présentez différents marchés imparfaitement concurrentiels (Voir corrigé 3 ci-dessous)

Comment les entreprises tentent-elles d’échapper à la concurrence? 

Pourquoi une externalité représente une défaillance de marché?

La monnaie et le financement

Comment la Banque Centrale régule-t-elle la création monétaire?

Comment la Banque Centrale peut-elle augmenter les liquidités?

Régulations et déséquilibres macroéconomiques

Pourquoi la puissance publique intervient-elle dans la régulation des économies contemporaines?

En sociologie

Les processus de socialisation et la construction des identités sociales

Quels sont les agents qui interviennent dans le processus de socialisation?

Illustrez la notion de socialisation anticipatrice

Groupes et réseaux sociaux

Illustrez la notion de groupe primaire puis la notion de groupe secondaire. Deux exemples pour chacun des deux concepts.

Quel lien peut-on faire entre la socialisation anticipatrice et la notion de groupe de référence?

Constate-t-on toujours la “force des liens faibles” dans la structure des réseaux sociaux?

Contrôle social et déviance

Comment le contrôle social peut-il s’exercer?

Distinguez déviance primaire et déviance secondaire

Ordre politique et légitimation

Peut-on parler de nouvelles formes de participation politique?

Raisonnement sur Dossier documentaire et dissertation

L’académie de Versailles propose des sujets adaptés pour les premières

Corrigé de questions de mobilisation de connaissances

  1. Le Produit Intérieur Brut (PIB) est une mesure de la richesse d’un pays. Cet indicateur prend en compte la production marchande en additionnant l’ensemble des valeurs ajoutées réalisées par les entreprises mais aussi la production non marchande qui se calcule par convention avec le coût de production des services produits par l’administration publique. Ce PIB permet ainsi de comparer les richesses entre pays et aussi les niveaux de vie en prenant en compte le PIB par habitant. D’autre part, il permet de mesurer la croissance économique. C’est donc un indicateur largement usité mais qui cependant est partiel. En effet il ne prend en compte que les productions qui nécessitent un travail rémunéré et comptabilisé. Ainsi l’ensemble des travaux domestiques ou encore le bénévolat ne sont pas pris en compte. De même toutes les activités légales ou illégales non déclarées, l’économie souterraine, n’apparaissent pas non plus. Enfin, le PIB comptabilise positivement des activités qui dégradent l’environnement. Ainsi les pollutions, les catastrophes naturelles, et plus généralement l’ensemble des externalités négatives, induisent des travaux pour réparations ou préservation qui sont alors comptabilisés comme source de richesse. Finalement le PIB est une mesure conventionnelle de la richesse qui est nécessaire mais imparfaite.  

       

2. Comment peut-on justifier la recherche de Concurrence Pure et Parfaite? Sous les hypothèses néoclassique fondamentales comme par exemple l’agent économique est rationnel et recherche l’utilité maximum, on considère que plus un marché se rapproche de la Concurrence Pure et Parfaite (CPP) et plus on tend vers l’optimum de production. La CPP réunit 5 hypothèses. Il existe une multitude d’offreurs et de demandeurs, si bien qu’il y a atomicité sur le marché. Les produits échangés sont homogènes. Il existe une libre entrée sur le marché permettant donc la concurrence. Il y a mobilité des facteurs et transparence de l’information. Plus on s’approche de ces 5 hypothèses et plus la concurrence qui s’installe permet de réduire les producteurs à des price-taker, ce qui permet des échanges au meilleur prix. Plus précisément, le prix d’équilibre du marché permet le surplus maximum pour les producteurs et les consommateurs. Il y a donc un gain naturel à l’échange qui justifie la recherche sur tous les marchés de la CPP.

3. Présentez différents marchés imparfaitement concurrentiels? On considère qu’un marché est en concurrence imparfaite lorsqu’une des cinq conditions de la concurrence pure et parfaite n’est pas vérifiée. On peut ainsi retrouver au moins cinq illustrations de marchés imparfaitement concurrentiels. Nous allons nous attarder sur trois hypothèses fortes de la concurrence: l’atomicité, l’homogénéité du produit et la libre entrée sur le marché.  Dans le cas de monopole, il n’y a qu’un offreur, et lorsqu’il y a oligopole il n’y a que quelques offreurs, alors la règle d’atomicité n’est pas respectée et les entreprises sont price-maker. C’est le cas notamment sur le marché des avions, sur les marchés de luxe et sur des quantités d’autres marchés. De plus, les entreprises peuvent tenter d’échapper à la concurrence en proposant un produit différent des concurrents. Elle remet en cause l’homogénéité du produit. De même certaines entreprises peuvent s’entendre illégalement pour empêcher un concurrent de venir sur le marché. Ainsi sur le marché des télécommunications, Free a eu beaucoup de mal pour rentrer sur le marché.

On comprend que les marchés de concurrence imparfaite sont beaucoup plus courants que ceux de concurrence parfaite. C’est pourquoi les économistes aujourd’hui intègrent dans leurs modèles économiques l’hypothèse de concurrence imparfaite.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *