Des graphiques particuliers

Pour éviter les erreurs d’interprétation …

Le graphique en volume

C’est un graphique intéressant puisqu’il permet de repérer l’évolution de la structure d’une donnée, mais attention aux erreurs. Prenons un exemple ci-dessous

Source : enquêtes Emploi, INSEE, 2014 (sujet RDD France 2016)

Peut-on dire:

La part des emplois Interim dans le total des emplois était de 5% en 1982? NON. C’est une belle erreur, car les emplois Interim sont représentées uniquement par la partie en noir. Donc 5 – 4 = 1%  . Sur 100 emplois il y a en 1982 1 emploi en Interim, mais en 2011 cela représente plus de 3%.

Idem pour les CDD. En 1982 les CDD représentaient 2% des contrats de travail mais en 2011, plus de 7% (10 – 3).

Tu as compris?

Les graphiques avec indices. Comment faire de belles erreurs?

Que signifie 6500 en 2010? Pour donner du sens à un indice il faut le convertir en % ou en coefficient multiplicateur. Ici l’indice est largement supérieur à 200 donc il faut employer le multiplicateur. On dira que les exportations de produits manufacturés ont été multipliées par 65  (6500/100) entre 1950 et 2010.

Peut-on dire les exportations de produits manufacturés sont supérieures en 2010 aux exportations total des marchandises. BELLE ERREUR! Les exportations de produits manufacturés sont incluses dans le total des marchandises exportées. Il y a donc inévitablement moins d’exportations de produits manufacturés que les exportations total des marchandises. Par contre la progression en 60 ans des exportations de produits manufacturés a été pratiquement 2 fois plus vite (6500 par rapport à 3100) que les exportations total des marchandises. 

Si tu veux voir une étude du document

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *