Le cours : la richesse et la mesure de cette richesse

Cours en construction !!!!!!!!!!

I. La création de richesse

A. La production de richesse

    Assurément, les entreprises privées qui produisent des biens et des services amènent de la richesse au pays. Et les administrations? Créent-elles de la richesse?
    En économie en considère que la production correspond à la création de biens et de services destinés à satisfaire des besoins individuels ou collectifs. Mais si j’aide bénévolement ma voisine âgée à faire ses courses, ou si j’aide mon petit frère à faire ses devoirs, est-ce de la production? Est-ce considéré comme une production de richesse? Le débat n’est pas clos comme tu peux le constater. Cependant, il est nécessaire de calculer cette production de richesse. Ainsi, par convention, on considère que la production de richesse ne correspond qu’aux activités rémunérées et bien sûr déclarées
 

                                       Le saviez-vous?

Autour de 1750, s’est développée autour de François Quesnay, une école de pensée, la physiocratie, du grec physis nature et kratos pouvoir, ce qui signifie littéralement le pouvoir de la nature. En effet, ces penseurs considéraient à l’époque que la seule production de richesse était liée à la terre . Puis avec la Révolution Industrielle les premiers économistes à la suite de A.Smith (1723-1790) ont considéré que la production était liée à la terre mais aussi aux industries et aux échanges. Puis à partir du XXe siècle on a considéré que les services  comme l’éducation, la santé, les transports, la finance, l’assurance, les loisirs, … étaient aussi une production. Aujourd’hui dans les pays développés l’essentiel de la production est liée à des services. Ainsi en France 80% du PIB est lié à des productions de service!

 

Après avoir compris ce que signifie «produire» en économie, nous allons repérer les différents acteurs économiques qui interviennent dans la production. Tu as déjà certains repères économiques, et c’est pourquoi, je te laisse dans un premier temps faire le petit exercice ci-dessous grâce à tes connaissances

 
Exercice : entreprise ou administration? Publique ou privée? Remplis la dernière ligne du tableau avec les chiffres correspondants
(1) un lycée français/ (2) un salon de coiffure/ (3) une exploitation agricole/ (4) la mairie/ (5) la Croix Rouge/ (6) la Sécurité Sociale/ (7) Amnesty International/ (8) SNCF/ (9) un Conseil Régional/ (10) le Crédit Agricole/ (11) un syndicat de travailleur(12) Total/ (13) Greenpeace/ (14) EDF

(la correction est à la fin de l’article)

Entreprise publique Entreprise privée Administration publique Administration privée
       
 
Ce tableau que tu as réussi à remplir grâce à tes connaissances de la société, t’as permis de retrouver les acteurs de la production d’un pays et donc de la richesse et de repérer la différence entre administration et entreprise, entre public et privé. Nous allons faire la synthèse ci-dessous:
Les entreprises réalisent une production marchande. On distingue les entreprises publique lorsque l’État exerce directement ou indirectement une influence dominante et les entreprises privées pour les propriétaires privées
 
Les administrations réalisent une production non marchande (gratuite ou quasi gratuite). Plus précisément il y a les administrations publiques qui correspondent à l’État au sens large, on dit encore les pouvoirs publics. L’État au sens large, c’est l’État central ou les différents ministères et les fonctionnaires qui y travaillent, mais c’est aussi  les collectivités territoriales et encore les administrations de sécurité sociale.
État au sens large
 
 
État central
 
Collectivités territoriales
 
Administrations de sécurité sociale
 
 
 
Existe-t-il des administrations privées?
Oui, les administrations privées proposent des services à certaines catégories de ménages. Elles sont liées à des acteurs privés. On retrouve ainsi toutes  les associations, les syndicats de travailleurs ou d’employeurs mais aussi les partis politiques. Ainsi on va retrouver l’association de sport où de loisirs dont tu fais partie mais aussi une association caritative ou encore le syndicat dont ta grande sœur qui travaille est membre. Mais c’est aussi l’adhésion de ton grand frère à un parti politique par exemple.
 
 
Tout d’abord, nous allons focaliser notre attention sur un acteur essentiel de la production marchande: les entreprises

B. Les entreprises

On peut distinguer les entreprises privées selon la taille, la nature de leur production  et leur mode d’organisation

La taille des entreprises

Aujourd’hui en France il y a environ 3,5 millions d’ entreprises. L’essentiel des entreprises sont des PME dont beaucoup de microentreprise (pas de salarié) (65% du total des entreprises) ou des très petites entreprises – 1à 9 salariés – (29% du total des entreprises). Il y a très peu de très grandes entreprises mais elles fournissent du travail a beaucoup de salariés. Les grands groupes représentent beaucoup de salariés. Par exemple, Carrefour emploie environ 382000 salariés et le groupe PPR, Pinault-Printemps-Redoute, représente plus de 115000 salariés.
 

La nature de la production des entreprises

On utilise encore un classement des entreprises par secteur d’activité:
. le secteur primaire: l’agriculture et le pèche mais aussi la sylviculture et pour certains on doit également y compter certaines activités extractives, les gisements et les mines.
. le secteur secondaire: il regroupe toutes les activités liées à la transformations des matières premières. C’est le monde de l’industrie sans la Construction ou le Bâtiment et Travaux Publics.
. le secteur tertiaire: c’est le monde des services.

Mais ce découpage qui a été mis en place au début du XXe siècle par l’économiste américain Fisher (1934) semble dépassé aujourd’hui. D’une part parce que le secteur tertiaire regroupe l’essentiel de la production et des travailleurs et d’autre part, parce que ce découpage de l’activité économique est trop vague et imprécis. Par exemple on classera Renault dans le secteur secondaire car son activité principale est de produire des voitures mais cependant, Renault crée beaucoup de services, d’assistances, de réparations, financiers, …

Aussi il existe un classement plus précis en branches d’activité que l’INSEE appelle la Nomenclature des Activités Françaises (NAF)

Nomenclature des Activités Françaises Métiers
l’agriculture, sylviculture
 
 la pêche, aquaculture  
 les industries extractives  
 les industries manufacturières  
 production et distribution d’électricité, gaz, eau  
 la construction (les Bâtiments et Travaux Publics)  
 les commerces (articles domestiques mais aussi réparations automobile)  
 les hôtels et restaurants  
 le transport et la communication  
 les activités financières  
l’immobilier  
 l’éducation  
 la santé et l’action sociale  
 les services collectifs  
 
Classe les métiers suivants selon l’activité principale à laquelle ils se rapportent:
1. secrétaire de mairie/ 2. ingénieur forage-puits chez Total/ 3. serveur dans un bar/ 4. hôtesse d’accueil en magasin/ 5. chef de travaux chez Vinci/ 6. directeur financier au Crédit Mutuel/ 7. agent immobilier/ 8. aide soignant au CHU de Nantes/ 9. mécanicien dans un garage/ 10. chauffeur routier pour Norbert Dentressangle
/ 11. viticulteur/ 12. O.S chez Renault/13. ingénieure à EDF/ 14 pêcheur côtier à La Turballe/ 15. professeur des écoles
 

Le mode d’organisation des entreprises

Dans notre monde complexe, l’organisation des entreprises est évidemment complexe. Nous allons donc simplifier pour mieux comprendre. Tout d’abord on doit distinguer les entreprises publiques, c’est à dire les entreprises qui appartiennent totalement ou partiellement à l’Etat, et les entreprises privées. Les entreprises privées réalisent environ 70% de la production française. Nous allons donc tout d’abord nous pencher sur l’organisation des entreprises privées. Cela revient à se poser la question: quelles sont les propriétaires de l’entreprise privée?

Tu vas consacrer une petite heure à l’exercice ludique que je te propose: ma petite entreprise, connait pas la crise! Puis ci-dessous je te propose la synthèse:

La plupart des entreprises sont des entreprises individuelles. On retrouve ainsi la plupart des commerçants ou des artisans. Il y a un seul propriétaire, mais il peut y avoir d’autres travailleurs, des salariés. Le propriétaire est entièrement responsable. Si l’entreprise fait faillite, il peut perdre également une partie de ses biens privés. Cependant pour minimiser les risques et inciter ainsi les citoyens à créer des entreprises et ainsi des emplois, il existe depuis 2009, le statut d’ auto-entrepreneur. Ainsi, en cas de faillite les responsabilités de l’entrepreneur sont limitées à l’argent investi dans l’entreprise. Lorsque l’entreprise est un peu plus importante et qu’elle regroupe au minimum deux associés, alors c’est une société. La Société A Responsabilité Limitée (SARL) est une entreprise qui compte entre deux et sept associés. Un gérant est nommé par les associés. Chacun des associés possèdent des parts de l’entreprise, ce sont les parts sociales. La responsabilité des associés est limitée à leurs apports personnels. Quand l’entreprise devient importante, elle peut encore changer de statut juridique et devenir une Société Anonyme. La société est alors partagée entre les actionnaires, c’est à dire ceux qui possèdent des actions, une partie de la propriété de l’entreprise. La plupart des grandes entreprises françaises sont des S.A. On peut devenir propriétaire d’une petite partie en achetant des actions. Lorsqu’on travaille dans l’entreprise ou que l’on a un lien affectif par exemple avec la société on peut être fier d’en posséder une partie. D’autre part, cela rapporte le dividende, c’est à dire les bénéfices de l’entreprise qui sont distribués aux propriétaires.

Nous venons de voir le mode d’organisation des entreprises privées, mais Il faut savoir que l’Etat peut parfois être le propriétaire principal de l’entreprise en possédant la majorité des actions. Dans ce cas, on parlera d’entreprises publiques. Par exemple l’entreprise Air-France (en 2019) est encore une entreprise publique car l’État est le propriétaire principal. Parfois, l’État est même le seul et unique propriétaire, lorsque l’entreprise notamment est dans un domaine important et stratégique pour le pays. Par exemple dans le domaine des transports, la SNCF est une entreprises publique ou encore la RATP. 

 

Les entreprises sont ainsi un des acteurs essentiels de la production marchande. Nous allons nous intéresser maintenant aux administrations, les acteurs de la production non marchande, c’est à dire les services proposés gratuitement ou quasi-gratuitement.

 

B. Les administrations

La production des administrations peut-elle être assimilée à une production de richesse? Nous allons répondre à cette question en distinguant les administrations publiques et privées

Les administrations publiques

Les fonctionnaires! Des agents qui profitent des ressources prélevées sur les citoyens ou des travailleurs qui produisent des richesses? Avant de répondre à cette question, Un regard avant tout, sur l’ensemble des fonctionnaires.
 
Aujourd’hui en France, un peu plus d’un salarié (je rappelle qu’un salarié est un travailleur qui a un employeur) sur cinq travaille pour l’administration. Dans la grande majorité il s’agit de fonctionnaires recrutés en principe par un concours. On distingue plus précisément trois secteurs de l’administration publique:
. L’administration centrale. On dit également l’Administration publique d’État (APU en comptabilité nationale. Je reconnais que le terme est assez disgracieux!)
Au total cela représente environ 2 500 000 fonctionnaires (en 2018) du gendarme à l’enseignant en passant par l’ingénieur au service d’un ministère de l’État ou au chargé de l’entretien dans une préfecture.  Beaucoup de fonctionnaires d’État travaillent pour le ministère de l’Éducation Nationale.
Les ressources proviennent des impôts indirects comme la TVA et d’impôts directs comme l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés.
 
. Les collectivités territoriales
Cela correspond aux 36000 communes environ, 101 départements et 12 régions françaises et les collectivités spécifiques comme la collectivité territoriale de Corse ou les territoires d’outre-mer parfois très particulier puisque Wallis-et-Futuna dans l’océan Pacifique, correspond à une monarchie! Les effectifs des fonctionnaires représentent environ 2 millions de salariés. Les effectifs ont fortement augmenté ces vingt cinq dernières années du fait de la décentralisation c’est à dire le transfert des pouvoirs de l’État aux collectivités territoriales qui a véritablement commencé en 1982 avec les lois Deferre. Ne pas confondre décentralisation et déconcentration. La déconcentration ne concerne que le transfert de compétence vers des services déconcentrés et vise ainsi à éviter la concentration administrative. Par exemple, on déménage en province, des services d’un ministère centralisé à Paris. La décentralisation concerne un transfert de pouvoir vers les collectivités territoriales qui ont une personnalité juridique propre. C’est le fameux exemple des écoles qui sont construites et gérées par les communes alors que les collèges le sont par les départements et les lycées par les régions.
Les ressources des Collectivités locales proviennent des impôts locaux comme par exemple la taxe d’habitation.
 
. La fonction publique hospitalière
Elle comptabilise environ 1,2 millions d’agents qui travaillent dans les hôpitaux mais aussi de nombreux établissements publiques comme des maisons de retraite. Les ressources proviennent essentiellement des cotisations sociales.
Remarque: les cliniques sont des entreprises privées.
 
Finalement, peut-on dire que les administrations publiques produisent des richesses? La réponse est oui. Elles produisent des services non marchands qui bénéficient à tous les citoyens et qui sont souvent distribués sans condition de ressource, comme l’éducation ou la santé en partie, dans un souci de justice sociale. Les services proposés par l’administration permettent par exemple le développement des entreprises privées. Ainsi l’économiste américain G. Becker a popularisé la notion de capital humain qui correspond aux connaissances et savoir-faire d’un individu. Or, les pays qui ont massivement investi dans l’éducation, bénéficient d’un capital humain élevé dont profite les entreprises privées.

Un exemple d’administration privée: les associations

En France il y a environ un million d’associations . Ce sont des administrations privées dont le statut est défini par la loi de 1901
 
Quelques questions pour vérifier ta connaissance du statut associatif:
. pour créer une association il faut être majeur? 
. Il faut au moins un président et un secrétaire? 
. Il faut se réunir au moins une fois dans l’année, lors d’une Assemblée Générale? 
 
Les associations participent à la richesse du pays, tout d’abord parce qu’elles emploient en France environ 1,9 millions de salariés à temps-plein ou partiel. Ces salariés produisent des services au profit des particuliers. Une grande partie des associations sont dans le domaine sportif ou culturel. Sans elles, il n’y auraient pas toutes les activités dont tu peux bénéficier après l’école. Ce serait un manque de richesse, non?
Parfois on regroupe les associations et d’autres acteurs économiques dans un autre domaine que l’on appelle l’économie sociale et solidaire ou encore le tiers secteur
 
 

C. L’économie sociale et solidaire

A finir……….

 
Maintenant que tu maîtrises un peu mieux la notion de création de richesse et que tu connais les acteurs qui créent la richesse, nous allons nous travailler sur la mesure de la production
 

II. La mesure de la production

A. Les facteurs de la production

Pour produire des biens  ou des services, une entreprise a besoin de ressources naturelles, par exemple le boulanger à besoin de farine, des œufs, du lait, du beurre, … mais aussi souvent de machines, de locaux, mais le facteur essentiel c’est l’humain. Jetons un regard su le vocabulaire employé en économie.Le mot capital a beaucoup de sens en économie. Ici nous allons restreindre la notion au sens physique, c’est à dire l’ensemble des biens de production dont disposent l’entreprise. Cela comprend pèle mêle les machines, les logiciels, les bâtiments, les terrains, mais aussi les matières premières, l’énergie, …

On distingue:

– le capital circulant ou la consommation intermédiaire c’est à dire les biens transformés ou détruits pendant le processus de production. Il s’agit donc ici des ressources naturelles qui sont employées pour produire

– le capital fixe par contre c’est à dire le capital qui dure. C’est donc les machines, les outils mais aussi les bâtiments ou les matériels de transport qui permettent la production. Et les logiciels? Oui, il s’agit d’un capital fixe.Par convention on inclut également quelques services dans le capital fixe des entreprises

Mais le facteur essentiel dans une entreprise c’est l’humain, le facteur travail.

Dans une entreprise le facteur travail correspond à l’ensemble des salariés, mais aussi à tout ceux qui travaillent pour l’entreprise sans avoir été embauché, par exemple les Intérimaires ou les prestataires de services. On dit aussi collaborateurs ou partenaires.

Peut-on remplacer, substituer du travail par des machines? Voici une question qui est lourde de sens car cela équivaut à créer du chômage avec le progrès technique, nous y reviendrons plus tard. Pour l’instant il est nécessaire de distinguer « complémentarité » et « substituabilité »

La combinaison productive c’est la combinaison du facteur travail et du facteur capital qui permet d’obtenir une production.

 

Définition

Exemples

Facteur de production complémentaire

les facteurs de production sont complémentaires, autrement dit l’utilisation du facteur capital est en lien avec l’utilisation du facteur capital

le chauffeur et son camion

Facteur de production substituable

on peut remplacer le travail de l’homme par du capital technique*, on peut donc choisir le facteur optimum

* où inversement mais c’est moins la réalité

un Ouvrier Spécialisé (OS) remplacé par une machine à commande numérique.

Qu’elle est la meilleure combinaison productive?

Lorsque les facteurs de production sont complémentaires l’entreprise n’a pas vraiment le choix il faut combiner les deux facteurs comme par exemple l’ordinateur et l’informaticien. Mais lorsque les facteurs de production sont substituables alors là l’entreprise doit faire un choix. Elle va alors comparer la performance de chaque facteur, par exemple la productivité du travailleur, et le coût de chaque facteur. Voici alors l’humain qui est concurrencé par la machine, notamment pour tous les travaux répétitifs. 

Mais dans nos sociétés modernes,la technologie est un facteur clé de la production.

Le progrès technique, c’est l’augmentation de la connaissance appliquée à la production finalement on peut considérer que le progrès technique c’est l’ensemble des innovations.

Le progrès technique permet de produire plus pour une quantité donnée de facteurs de production ou il permet de produire autant avec moins de facteurs de production ou encore il permet la production des biens nouveaux ou de meilleurs qualité.

Le progrès technique se mesure grâce à la productivité

……………………………….

Graphique synthèse

………………………………..

B. Chiffre d’affaire, valeur ajoutée et PIB

 

C. Regard historique sur la croissance économique

 

D. Regard critique sur le PIB

                                Le saviez-vous?

Simon Kuznets (1901/1985) est un grand économiste américain qui est à l’origine du PIB. Au début du siècle dernier , les techniques pour comptabiliser la production d’un pays reste parcellaire. Après la crise des années 30 et l’effondrement de la production aux Etats-Unis, le gouvernement décide de se doter d’outils statistiques performants pour calculer la production et son évolution. C’est dans ce cadre que Simon Kuznets invente 2 agrégats, le produit net qui deviendra le PIB et le taux de croissance . Il n’est pas étonnant que dans la société américaine des années 30, très matérielle, la richesse du pays soit l’addition des productions matérielles. Mais aujourd’hui… le PIB est-il la bonne mesure de la richesse?

Le PIB, une mesure de la richesse qui ne prend pas en compte le gaspillage, les nécessités d’économiser l’énergie. Le PIB ne prend pas en compte certaines activités non marchandes qui contribuent à notre bien-être. Le bénévolat, les biens collectifs comme la sécurité, la justice, l’éducation… Pourtant ce sont des richesses.

Finalement on s’aperçoit que la mesure de la richesse correspond à ceux que l’on veut mettre en avant. Ainsi dans notre société matérielle, la richesse est basé essentiellement sur la production de biens et services. Les ressources limitées de notre planète et les défis d’un environnement durable, nous amène régulièrement à imaginer de nouvelles façons de mesurer la richesse d’un pays..

Un exemple: l’IDH. Qu’est-ce que c’est? L’ Indice de Développement Humain que tu as déjà définis au collège permet de mesurer le niveau de développement d’un pays en prenant en compte 3 indices clés; le niveau de vie (PIB/habitant), le niveau de savoir(on prend en compte le taux d’alphabétisation des adultes et le nombre moyen d’années d’études) et la longévité (l’espérance de vie). L’IDH est compris entre 0 et 1 et plus il s’approche de 1 et plus le pays est développé.

 

 

Tu arrives au terme de ce chapitre d’économie et tu sais maintenant qu’il existe une multitude de forme de richesse dans l’économie et que par convention en économie, nous prenons en compte la production de biens et services qui nécessite un travail rémunéré. A partir de là, tu connais les acteurs qui participent, entreprises et administrations, tu sais mesurer la production au sein d’une entreprise, la valeur ajoutée, et au niveau de l’Etat, le PIB. Mais tu es capable de porter un regard critique sur le PIB. De même tu sais calculer la croissance économique grâce au taux de variation.

Alors, … en route pour un nouveau thème?

 

Correction des exercices

I.

Entreprise publique Entreprise privée Administration publique Administration privée
8.14  2.3.10.12 1.4.6.9  5.7.11.13
 
II. B
Nomenclature des Activités Françaises Métiers
l’agriculture, sylviculture
 11
 la pêche, aquaculture  14
 les industries extractives  2
 les industries manufacturières  12
 production et distribution d’électricité, gaz, eau  13
 la construction (les Bâtiments et Travaux Publics)  5
 les commerces (articles domestiques mais aussi réparations automobile)  4 et 9
 les hôtels et restaurants  3
 le transport et la communication  10
 les activités financières  6
l’immobilier  7
 l’éducation  15
 la santé et l’action sociale  8
 les services collectifs  1
 
 
 III. B les associations
. pour créer une association il faut être majeur? Non. Cependant si il y a des transactions financières il peut-être nécessaire d’être majeur.
. Il faut au moins un président et un secrétaire? Oui
. Il faut se réunir au moins une fois dans l’année, lors d’une Assemblée Générale? Oui et cela permet l’élection ou le renouvellement du président de l’association et du bureau avec à-minima un secrétaire.
 
Mise à jour : mai 2019                             contact@alloprofses.fr
 
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.